1/3

DEVENEZ UN PRO DU SIMRACING!

Pourquoi ce site ?

Ce site a pour but d'aider les pilotes virtuels de course automobile à améliorer leur pilotage, leur compréhension des différents réglages d'une voiture et leur manière de procéder afin d'arriver à un pilotage et des réglages optimaux.

Les conseils que je donne sur ce site sont basés sur des sites internets, des vidéos et des livres qui abordent ce sujet, mais surtout sur mon expérience personelle du simracing.

Améliorer mon pilotage ou modifier les réglages ?

Voici la grande question que chaque pilote se pose! Ce pilote tourne en 1.5 seconde plus rapidement que moi. Est-ce que je peux encore améliorer mon pilotage ou est-ce que je devrais travailler sur les réglages de la voiture ?

En général, si vous êtes 2 secondes plus lent qu'un autre pilote, vous devriez avant tout essayer d'améliorer votre pilotage, mais pour cela, vous devez avoir un réglage qui vous met en confiance pour pouvoir attaquer au maximum. Prenons un exemple!

Assetto Corsa Competizione, sur le circuit de Monza, avec la Mercedes AMG GT3 (paramètres de la météo par défaut).

 

Tout d'abord, j'insiste sur les paramètres météo. Si vous regardez des vidéos Youtube de hotlap, vous serez souvent surpris par les temps incroyables réalisés. Mais souvent les conditions météo ont été modifiées et les temps au tour peuvent alors être améliorés considérablement (jusqu'à 2 secondes plus rapide est très probable).

Avec les réglages aggressifs par défaut de la Mercedes AMG GT3, je tournais d'abord au-dessus de 1:51.000. En essayant d'améliorer mon pilotage avec ces réglages, j'ai réussi à tourner entre 1:50.000 et 1:50.300, mais sans être suffisamment constant dans mes temps réalisés. C'était déjà au moins 1 seconde de mieux que mes temps initiaux. J'ai toujours conservé le réglage par défaut, sans effectuer aucune modification, même pas la pression des pneus.

Cependant, même si vous êtes en phase de perfectionnement de votre pilotage, vous devriez modifier le réglage que vous utilisez pour l'adapter à votre pilotage. Rien que le fait d'avoir une trajectoire différente va avoir une influence sur la pression des pneus. Donc vous devez effectuer quelques tours et modifier la pression des pneus jusqu'à avoir une pression proche de 28 psi sur tous les pneus. Ensuite, suivant votre pilotage, vous voudrez également modifier la répartition du freinage et corriger quelques problèmes de survirages ou sous-virage en modifiant les barres anti-roulis ou les suspensions. Après ces petites modifications, contrôlez encore une fois la pression des pneus. Par exemple, j'avais durcis les amortisseurs arrières en rebond et compression de 2 clicks et la pression des pneus avant avait augmenté de 0.3 psi.

Le but est d'utiliser un réglage qui convient à votre pilotage. Ensuite, vous pouvez tranquillement vous concentrer sur votre pilotage et essayer d'améliorer vos temps au tour.

Arrive ensuite le moment où l'on ne parvient plus à améliorer son temps au tours et où l'on se pose inévitablement cette fameuse question. "Ok, je tourne en 1:50.000, mais certains pilotes parviennent encore à être 1 seconde au tour plus rapide que moi. Est-ce que je peux encore améliorer mon pilotage ou devrais-je commencer de m'intéresser aux réglages de la voiture ?"  La réponse est la suivante: si vous parvenez à effectuer des temps constants en attaquant le plus possible, il est temps de s'intéresser aux réglages de la voiture.

En regardant la télémétrie de mes tours avec la Mercedes AMG GT3 à Monza, j'ai remarqué que lors de l'entrée dans les virages, la voiture a un comportement très survireur que je n'ai pas ressenti lors du pilotage. La masse de la voiture se déplace très rapidement sur les roues avant lors de l'entrée en virage, puis les pneus avant atteignent la limite de charge qu'elles peuvent supporter avant de perdre de l'adhérence. A ce moment-là, les pneus avant dérapent et le comportement devient alors sous-vireur. En pilotant la voiture, la surcharge de l'avant et la perte d'adhérence sont tellement rapides qu'ils sont difficilement perceptibles. Et si la suspension avant de la voiture est réglée trop souple, le sous-virage qui s'ensuit sera atténué et la voiture aura un comportement plus neutre dans le reste du virage.

Pour la Mercedes AMG GT3, la barre anti-roulis avant était réglée à 6 et je l'ai augmentée à 9. Dans une situation normale, durcir la barre antis-roulis avant rend la voiture plus sous-vireuse, mais dans notre cas présent, nous avons diminué l'excès de survirage pour finalement obtenir un meilleur comportement de la voiture en entrée et tout au long du virage. C'est très important de comprendre ce qui se passe ici: la voiture était tellement survireuse en entrée de virage, que ce comportement induisait ensuite un comportement sous-vireur au milieu du virage. Au lieu de corriger le survirage en entrée, le pilote a corrigé le sous-virage au milieu du virage et encore plus assoupli la barre antis-roulis avant, au lieu de la durcir pour corriger le survirage en entrée.

En corrigeant ce problème, en réglant la pression des pneus et en modifiant les amortisseurs arrière, j'ai réussi à tourner en 1:49.200. Pratiquement une seconde de moins au tour, étant donné le fait que mes temps étaient souvent plus proches de 1:50.300 que de 1:50.000 (que je ne parvenais pas à effectuer assez régulièrement).

Est-ce que durant les nombreux tours effectués pour régler la voiture j'ai en réalité amélioré mon pilotage ? Pour répondre à cette question, j'ai repris le réglage aggressif par défaut, et en 4-5 tours, je n'ai pas tourné plus rapidement que mes temps précédents obtenus avec ce réglage. Et c'est bien mon nouveau réglage qui me permet d'être 1 seconde plus rapide.

La conclusion de tout cela est que même si l'on entend toujours que les réglages permettent de gagner quelques dixièmes et que c'est le pilotage qui fait toute la différence, dans l'exemple ci-dessus j'ai réussi, grâce aux réglages, à améliorer mon temps de 1 seconde.

Et sur SimRacing Garage, on attache autant d'importance au pilotage qu'au réglage de la voiture et nous travaillons avec vous et selon vos souhaits, lors des leçons, ces deux sujets afin de vous aider à mieux les maîtriser.

Bonne conduite à tous!