Amélioration du pilotage   

L'apprentissage du pilotage sur un circuit commence tout d'abord par la connaissance du circuit. S'agit-il d'un circuit rapide qui demande peu d'ailerons ou d'un circuit avec de nombreux virages lents et des lignes droites très courtes ? Ou alors d'un type de circuit entre les deux et qui demandera des compromis au niveau des réglages ?

Un bon point de départ consiste à rechercher des vidéos Youtube montrant l'évolution de la voiture désirée ce circuit. Si par exemple, sur Raceroom, on désire apprendre le pilotage d'une FRX-17 sur le circuit de Spa-Francorchamps, on peut rechercher des vidéos de Formule 1.

 
Voici tout d'abord quelques conseils pour apprendre un nouveau circuit ou pour améliorer nos temps au tour.

1) Regarder des vidéos Youtube. Par exemple pour le prochain rendez-vous à Spa Francorchamps en Championnat Raceroom FRX-17, on peut rechercher des vidéos de F1 comme celle-ci. L'idéal, comme sur cette vicéo, est d'avoir l'affichage qui indique ce que fait le pilote (pression sur les freins ou l'accélérateur).


Une telle vidéo fournit de très précieuses informations, comme par exemple:

    - la trajectoire idéale

    - les points de freinage

    - la vitesse de pointe atteinte sur la ligne droite la plus longue

    - le temps au tour de référence

Grâce à la petite roue qui indique la vitesse et les actions du pilotes sur les gaz et les freins, on peut étudier en détail la façon de prendre les virages:
    - A quel moment le pilote commencer de freiner
    - Quand et comment le pilote freine: freinage dégressif, force de freinage appliquée... 
    - A quel moment le pilote relâche complètement les freins
    - A quel moment le pilote commence-t-il de réaccélérer et comment.

Dans le livre "Ultimate Speed Secrets", l'auteur nous conseille de travailler sur les points suivants et dans cet ordre:
    - La trajectoire

    - La sortie de virage
    - L'entrée de virage
    - Le milieu de virage


De plus, l'auteur donne les priorités suivantes aux virages:

  • Le plus important: virage rapide qui mène sur une longue ligne droite

    • Pourquoi les virages rapides? Parce qu'il est plus difficile de rattraper une différence de 10 km/h dans un virage passé à environ 250 km/h plutôt que de rattraper 10 km/h dans un virage passé à 50 km/h.

  • Ensuite: virage à basse vitesse qui mène sur une longue ligne droite

  • Puis: virage après une longue ligne droite et qui n'est pas suivi d'une longue ligne droite (dans ce cas, on va préférer optimiser l'entrée dans le virage plutôt que la sortie)

  • Puis les virages immédiatement suivi d'un autre virage (dans ce cas, on sacrifiera la vitesse dans le(s) premier(s) virage(s) afin d'optimiser la sortie du dernier virage.  

Dans "The Perfect Corner - Paradigm Shift Driver Development", l'auteur met l'accent sur les points suivants et dans cet ordre:
    - Rouler à la limite
    - Utiliser toute la piste disponible
    - Accélération maximale
    - Trajectoire d'entrée dans le virage en forme de spirale

Plus d'infos dans cette vidéo:


 

Quelles sont les clés d'un bon pilotage ?

1) Le plus important est d'apprendre la bonne trajectoire. Les points d'entrée, de corde et de sortie de chaque virage doivent être optimale. Il faut utiliser toute la piste disponible et de façon générale, on se placera à l'extérieur pour entrer dans un virage, on plongera ensuite vers l'intérieur pour atteindre le point de corde et on élargira la trajectoire de sortie pour ressortir à l'extérieur (dans certains cas, comme par exemple pour les enchaînements de virages, la trajectoire de certain virage sera moins optimale afin de favoriser la trajectoire dans le dernier virage).

Pensez à regarder loin devant vous! Plus on regarde loin et plus la trajectoire sera fluide et l'on pourra mieux anticiper la position de la voiture sur la piste. En entrée de virage, il faut déjà se focaliser sur le point de corde, et au point de corde, il faut se focaliser sur le point de sortie du virage. En ligne droite, il faut déjà se focalioser sur le prochain point de freinage.

2) Ensuite, il faut se concentrer sur la sortie de virage avec un seul but: accélérer le plus tôt possible. Mais attention, accélérer le plus tôt possible ne veut pas dire enfoncer l'accélérateur à fond immédiatement!

 

3) La prochaine phase la plus importante est l'entrée de virage. Ici, l'objectif sera généralement de freiner le plus tard possible et en freinage dégressif, càd. freiner à fond en ligne droite, puis relâcher progressivement la pression sur les freins à mesure que l'on tourne le volant pour s'inscrire dans le virage. Comme expliqué précédemment, la trajectoire d'entrée doit être une trajectoire en spirale qui sera obtenue en tournant le volant de plus en plus jusqu'au point de corde.

 

En général, à l'approche d'un virage rapide on ne freine pas au maximum de la puissance de freinage, mais plus souvent autour de 50% de la puissance. Pour ce type de virage, il faut faire attention à ne pas trop repousser le point de freinage et ainsi créer un rayon de virage plus petit que nécessaire (en freinant trop tard, on devra trop braquer le volant pour atteindre la corde) et donc la vitesse minimale sera plus faible que désirée.

 

Plus un virage est rapide et long, moins le freinage dégressif est important plus tôt il faut réaccélérer. Plus un virage est lent et serré, plus le freinage dégressif est important.

 

En général, plus un virage est rapide, plus son point de corde sera avancé et plus un virage est lent, plus sont point de corde devra être retardé.

 

Remarque: entre deux virages qui s'enchaînent, on a souvent tendence à ne pas accélérer. Donner un bref coup d'accélérateur permettra souvent de gagner un peu de temps et de manière non négligeable! 

 

4) Lors de la dernière phase, le milieu du virage, il faut pouvoir atteindre la vitesse la plus élevée possible. Une bonne vitesse en milieu de virage s'obtient avec une bonne vitesse d'entrée en virage, un bon équilibre et une bonne inscription en courbe de la voiture (obtenu en évitant tout transfert de poids vers l'avant dans le virage, contrairement à ce qui se produit au début de la phase de freinage) et en atteignant la vitesse de sortie de virage le plus tôt possible.

Comment s'entraîner ? Comment procéder pour améliorer son pilotage ?


Le mieux est de se concentrer sur une seule chose à la fois.
L'entraînement est le meilleur moment pour porter toute son attention sur un point en particulier. Le but final, par contre, sera d'acquérir, par ces entraînements, les automatismes nécessaires qu'exige un pilotage optimal.

Exemples de types de sessions d'entraînement:
- Se concentrer sur la direction du regard: il faut regarder le plus loin possible. Quand le pilote est à la corde, son regard est döjà porté sur la sortie du virage et même plus loin.
- Couper le son et se concentrer sur ce qu'on voit, se concentrer sur l'impression de vitesse, sur le comportement de la voiture
- Se concentrer sur la trajectoire: essayer d'occuper toute la largeur de la piste
- Se concentrer sur le point de freinage. Prendre des repères.
- Prendre conscience du moment où l'on relâche complètement les freins
- Prendre conscience du temps entre quand on relâche les freins et quand on réaccélère. L'objectif est de réaccélérer alors que l'on est encore en train de freiner très légérement.
-> Il ne faut jamais avoir les freins ainsi que les gaz complètement relâchés.
- Se concentrer sur l'entrée dans le virage: l'idéal et de tourner le volant de plus en plus et de relâcher les freins à mesure que l'on tourne plus le volant.
-> la vitesse de la voiture doit ainsi diminuer progressivement. Plus on tourne le volant, plus la voiture ralentit et moins l'on freine.

Remarque: je suis très loin d'être un bon pilote et je dois également faire beaucoup d'efforts pour essayer d'appliquer tous ces principes.

 
 
Vidéos de Scott Mansell sur le Sim Racing (vidéos en anglais)